Accueil Journal Mer rouge-Mer morte

Mer rouge-Mer morte

6 min lues
0
0
112
Nous finissons le voyage au bord de la mer rouge, spot réputé pour la plongée et la beauté de ses fonds, surtout la diversité des coraux.
Il fait plus de 40°C à l’ombre et l’air marin qui normalement apporte un peu de fraîcheur n’amène qu’un souffle chaud qui empèche de respirer!
Pour passer le temps et ne pas mourir de chaud une seule solution se mettre dans l’eau!
Aqaba, la ville sur le littoral jordanien du coté de la mer rouge est comme coincée entre Israel,l’Egypte et l’Arabie Saoudite.
Devant nous le mont Sinaï et les pyramides pour ceux qui ont de bons yeux.
 
               Egypte-Israël-Jordanie
 
Le décor de la mer rouge c’est les hommes grenouilles qui descendent ou remontent de la mer, les femmes voilées qui se baignent toutes habillées, celles qui restent assises sur des chaises en plastique en attendant que la mer monte, les paquebots qui charient les touristes, les coquilles de noix des pecheurs qui vascillent, et la chaleur qui floute tous les petits détails…
                  Love boat ...
 
En remontant sur Amman nous faisons le détour par la mer morte, point le plus bas du globe, 400 m en dessous du niveau de la mer, un taux de sel record de 27%, la mer morte une attraction qui coûte cher, 15 euros l’entrée, heureusement il y a aussi une très grande piscine dans le complexe. Heureusement? Oui car se baigner dans la mer morte comporte certains risques, pas de contact avec les yeux, la bouche, le visage en général et il est fortement conseillé de faire la « planche ». Une fois en maillot de bain il suffit comme toujours d’avancer dans l’eau. Au début pas de souci seule différence notable la mer est à 34°C, pas très rafraîchissant!
Une fois à mi-taille on sent comme une résistance, impression étrange, on avance encore et hop le corps remonte tout seul, même en se concentrant les pieds ne restent pas plantés dans le sable!
                  Mer morte
 
Nous nous amusons donc quelques temps à faire toutes sortes de figures, on se croirait en plein entraînement de parachutisme, c’est assez drôle… le plus drôle c’est de ne plus pouvoir   »nager » car les jambes ne sont jamais dans l’eau, imaginez-vous faire la brasse avec les pieds qui sortent!
                  Mer morte
 
Doucement nous repartons pour la capitale, dernière étape de ce qu’il convient d’appeller notre « merveilleux voyage ». Nous retrouvons notre hotel mais sans les blattes cette fois-ci, les chich taouk du Umsiat, notre balcon duquel nous regardons amusés le trafic jordanien qui offre souvent la vue soit d’une mustang, soit d’un hummer… Jordanie bling-bling où il est bon de cacher sa femme et d’exhiber sa grosse cylindrée!

 

 

Ce soir il est tard, c’est déjà demain et c’est déjà le jour du retour… Momo et Roméo sont là, bouclés, plus lourds que jamais, prêts à bondir en soute pour une nouvelle destination… Nous n’avons pas osé leur dire qu’il n’y a pas d’autre destination…

 

                
                       Mer morte by Stephaneetlucie
 
Charger d'autres articles liés
  • Dis maman ? Que restera -t-il ?

      Dis maman? Que restera-t-il lorsque j’aurai vu le Machu Picchu? Il restera les gra…
  • Wadi Rum

    Nous laissons derrière nous la splendeur passée de Petra et nous dirigeons vers le désert …
  • La vérité sur les voyages !

      Ou petit cours de « survie » en milieu hostile et tropical. Il est…
Charger d'autres écrits par stephaneetlucieautourdumonde
  • Wadi Rum

    Nous laissons derrière nous la splendeur passée de Petra et nous dirigeons vers le désert …
  • La vérité sur les voyages !

      Ou petit cours de « survie » en milieu hostile et tropical. Il est…
  • T’as voulu voir Petra et on a vu Petra…

      Nous entamons l’ultime ligne droite, celle qui au bout de 3 semaines nous conduira…
Charger d'autres écrits dans Journal

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Wadi Rum

Nous laissons derrière nous la splendeur passée de Petra et nous dirigeons vers le désert …